Projet e-Twinning du Collège Val de Rosemont #2

E-TwinningAprès le succès de la première édition,  le projet Erasmus+ du Collège Val de Rosemont s’est vu attribuer un nouveau financement pour prolonger l’échange avec le Collège de Larissa ; retour sur cette nouvelle aventure.

A la suite d’un premier projet avec une classe de 3ème du collège de Larissa entre septembre 2015 et juin 2017, le fort impact sur les élèves et l’amitié qui s ‘est nouée entre porteuses du projet, a motivé la poursuite de la démarche au travers du thème “De la Grèce à la France, le voyage dans tous ces états” : voyager pour se découvrir soi-même, pour rencontrer les autres, pour travailler, pour sauver sa vie.
Un dossier Erasmus+ de partenariat entre établissements a été déposé en mars 2017. Validé par l’agence française en août 2017, il accorde au projet un financement de 104 425 € pour réaliser un travail sur 24 mois, de septembre 2017 à septembre 2019. Grâce à ces fonds européens, deux voyages ont pu avoir lieu : les grecs sont venus en France en avril 2018, puis les français ont été reçus en Grèce en avril 2019.

E-Twinning, qu’est-ce que c’est ?

E-Twinning est une action européenne qui offre aux enseignants des 43 pays participants la possibilité d’entrer en contact afin de mener des projets d’échanges à distance avec leurs élèves à l’aide des TICE. Plus de 550 000 enseignants sont inscrits dans la communauté eTwinning en ligne (février 2018). E-Twinning fait partie du programme européen, Erasmus+. L’objectif est de mener un projet à distance avec ses élèves, pour travailler de manière interdisciplinaire, dynamiser son enseignement et d’intégrer de façon authentique les outils de communication numérique.

Objectifs

Le principal objectif est de renforcer l’ouverture culturelle des élèves grecs et français et de lutter contre la peur de l’étranger, qui fait le lit du racisme et des discriminations.
Le second objectif est d’impliquer un plus grand nombre d’élèves et de personnels que lors du projet 2015/2017. Les élèves concernés par l’ensemble du programme sont plus de 50 et également l’intégration de 3 élèves d’Ulis. En plus des participants au projet, une finalité sous-jacente est d’impacter la vie du collège, de créer une émulation susceptible de toucher le plus grand nombre, de dynamiser la vie de l’établissement dans des activités porteuses de sens.

Déroulement du projet

Le thème est décliné de façon différente sur les deux années en lien avec les réalités locales du pays d’accueil :
– 1° année, 2017/2018, accueil en France : le voyage plaisir et le voyage pour travailler, en rapport avec les ressources locales françaises (en lien avec la présence de nombreux immigrés en Franche-Comté).
– 2° année, 2018/2019, accueil en Grèce : le voyage comme enrichissement culturel et le voyage pour sauver sa vie (en lien avec les réfugiés présents en grand nombre sur le sol grec et la présence d’un camp de réfugiés près de Larissa).

Composition du groupe de travail :

Enseignants françias : Mme PERRIN, professeure de Français Latin-grec, Mme GEIGER professeure de français, Mme ZINDY, professeure d’arts plastiques, Mmes DAUBIE CHALLANT et MONNET, professeures d’anglais, Mme BRIE, professeure de maths, Mme VERNOZY, professeure d’histoire géographie, M.GROSBOILLOT, professeur d’Ulis. Mme LIBLIN, Professeure documentaliste.
Élèves français : 51 élèves (24 élèves de 5° latin-grec, 18 élèves de 4° latin-grec, 6 élèves de 4° de l’atelier arts plastiques, 3 élèves d’Ulis).
Enseignants grecs : Mme Skoumi professeur de grec moderne et ancien , Fenia KONIARI (biologie, sous directrice), Eirini RAPTOPOULOU (français), Ioanna THEODOROPOULOU (directrice, histoire), Katerina POULARAKI (musique) M Vaggelis VOULAGKAS (géologie), Kostas OIKONOMOU (technologie, sous directeur), Giorgos PAPADIMAS (maths).
Élèves grecs : 42 élèves (niveau 5°/4°) du 3°collège de Larissa.

Activités du groupe restreint

Cuisson primitive de poterie dans la cour du collège avec L. Firoben.

Sur l’année 2017/2018, des activités ont été menées au sein des cours, pour le groupe restreint mais aussi avec le plus grand nombre possible d’élèves du collège. Le temps fort a eu lieu pendant le séjour de 42 élèves grecs en France, du 26/04 au 03/05/2018.

Fruit du partenariat entre les établissements français et grecs, 4 activités ont été mises en place sur le twinspace, soit 33 pages de réalisations communes en anglais, langue choisie pour faciliter les échanges.

  • Activité 1 : se connaître.
  • Activité 2 : qu’est-ce que voyager ?
  • Activité 3 : étude de textes, mise en voix et en scène ; création de petites œuvres en vue du spectacle.
  • Activité 4 : compte rendu de la mobilité.

Activités du groupe élargi

Une dynamique s’est créée autour de ce projet, une quinzaine de professeurs se sont engagés, et ainsi toutes les classes du collège Val de Rosemont ont été concernées par des activités sur le thème du voyage dans les différentes disciplines : 

  • un padlet sur les réfugiés en histoire géographie (2 classes de 4°) ;
  • une enquête statistique sur les opinions des élèves au début du programme par 4 classes de 4° en maths, ici sur le twinspace ;
  • des interviews audios et écrits en français de personnes ayant voyagé dans 4 classes de 4° , 4 classes de 3°, 2 classes de 6°, 2 classes de 5°, Ulis ;
  • un affichage dans le collège d’une planisphère ;
  • une étude de textes et écriture de petites œuvres en vue du spectacle (musique, français, anglais), 2 classes de 4°, 2 classes de 3° ;
  • un travail en français et documentation autour de la rencontre avec d’anciens élèves du collège venus témoigner de leurs expériences du voyage à l’étranger ;
  • une participation de toutes les classes à la réalisation des céramiques lors de la venue des artistes en résidence au collège S. Kim et R. Madder (arts plastiques).
  • un travail avec l’atelier arts plastiques et 2 classes de 4° sur la céramique en lien avec un projet art et sciences (sciences physiques, arts plastiques).
Préparation de la cuisson primitive.
Les élèves confectionnent les poteries en cours d’Arts Plastiques avec Mme Zindy sous la direction de l’artiste L. Firoben.

Activités pendant le temps fort de la mobilité : du 26/04 au 3/05/2018

Chorégraphie du groupe grec lors du spectacle du 30 avril.

42 élèves grecs sont venus en France. Ce temps fort a permis de nombreux contacts à travers les activités mais aussi de façon informelle dans les temps libres (récréation, pause méridienne) ainsi qu’en dehors du collège et du temps scolaire (rencontres dans les villages entre jeunes). L’hébergement en familles des élèves grecs, le vécu entre adolescents a favorisé les découvertes faites en commun lors des activités et visites.

Activités au collège : se connaître, échanger, travailler ensemble.
Pendant 2 jours et demi, les élèves grecs ont fréquenté le collège Val de Rosemont, déjeuné à la cantine et participé aux activités réalisées en équipes mixtes franco-grecques, autour de devinettes sur la région, de conversations anglaises, de mosaïques romaines, d’une énigme à résoudre en collaboration. Ils ont participé à la réalisation d’une sculpture en céramique par un artiste céramiste coréen, Sangwoo Kim (en lien avec le projet “Art et sciences” , 1° prix national au Prix de l’audace artistique et culturelle) et à une cuisson primitive dans la cour du collège avec une autre artiste céramiste, Lauriane Firoben (aboutissement du travail de l’année avec 55 élèves, pas tous inclus dans le programme Erasmus+).
Une rencontre a eu lieu avec des témoins en rapport avec le thème du voyage et de l’immigration (Dr Moroianu, médecin hospitalier venue de Roumanie, M. Vanthan Suos, réfugié venu du Cambodge).
Un spectacle : le temps fort de cette présence de grecs au collège a été la préparation et la réalisation à l’espace Savoureuse de Giromagny d’un spectacle franco-grec le 30/04 (ayant réuni 400 spectateurs). Ce spectacle était en deux parties, en français, grec et anglais avec des extraits de théâtre, des contes, des chants, des chorégraphies, en impliquant 100 élèves français et 42 élèves grecs ; 15 enseignants français et 6 enseignants grecs ; le tout avec le soutien technique de l’équipe du théâtre du Pilier.

Visite du Louvre

Nous avons effectué des visites en rapport avec le thème traité dans l’année :

  • Découverte de notre région transfrontalière ;
  • Visite du Vitra design museum (Allemagne) ;
  • Visite du site archéologique d’Augst (Suisse) ;
  • Visite du musée de la Négritude à Champagney et de la chapelle de Ronchamp ;
  • Découverte de la capitale française : visites à Paris (3 jours).

Nos amis grecs ne pouvaient venir en France sans découvrir notre capitale, ses monuments mythiques, auxquels nous avons ajouté des visites en rapport avec notre thème. Nous avons vu le musée de l’histoire de l’immigration, le musée du Louvre, la fondation L. Vuitton et l’exposition “Au diapason du monde”.

Après la mobilité

Activités au collège en groupes mixtes franco-grec.

Les élèves ont réalisé un compte rendu de voyage comportant des fiches pédagogiques, des récits, des croquis ou dessins mémorisant les activités et visites. Des éléments (vidéos, photos, textes) ont servi à créer plusieurs pages du twinspace (activité 4). De nombreux posts, des photos ainsi qu’une vidéo souvenir ont rendu compte de la semaine de mobilité, et ont été diffusés sur la page Facebook “La nouvelle Odyssée / Η νέα Οδύσσεια”. L’audience de la page a été pratiquement doublée, avec 258 mentions j’aime au lieu de 150. Cette page est régulièrement alimentée par des posts en anglais sur les diverses activités menées dans les deux pays et permettent de relier les communautés des deux pays.

Une exposition été réalisée lors de la journée Portes ouvertes du collège français où les participants ont pu voir la vidéo souvenir.

Ce même jour, d’anciens élèves du collège sont venus partager leurs expériences d’études à l’étranger. Les élèves grecs ont présenté leur spectacle lors d’une fête publique à Larissa. Courant juin, le Directeur des services académiques du territoire de Belfort (représentant le Recteur), l’IPR de sciences physiques ainsi que des personnalités politiques sont venus visiter l’exposition et rencontrer les élèves.
Enfin, en lien avec le projet Erasmus+, une vingtaine d’élèves sont allés à Paris avec 3 professeurs pour recevoir des mains du Premier ministre le 1° prix national au Prix de l’audace artistique et culturelle venu couronner le projet “Art et science” porté par Mme Zindy : “Le temps de la Terre”.

Rencontre avec les témoins (Mme Moroianu à gauche et M. Suos à droite).

Des échanges permis par le numérique

De part sa nature, un projet e-twinning favorise l’usage du numérique dans le cadre des échanges. Comme pour la première édition, le principal problème rencontré fut l’asymétrie des équipements entre les deux établissements ainsi que certaines incompatibilité d’horaires. Toutefois, les élèves ont pu échanger via la plateforme Twinspace et lors de vidéoconférences sur Skype ou Facebook, qui constituent des temps forts très appréciés. Les échanges entre correspondants se  sont prolongés par les élèves sur leurs propres équipements. Ces derniers ont également pu travailler sur différents outils tels que Padlet, Genially, Learning Apps.

Bilan du projet

Des questionnaires remplis par les élèves, leurs parents, les professeurs et les intervenants témoignent de retombées très positives sur la première année du projet (les résultats peuvent être consulté ici). Elles sont de deux natures, d’une part les élèves ont progressé dans leur ouverture à l’autre et ont enrichi leur connaissance sur le thème abordé ; d’autre part, le projet a eut un impact favorable sur le climat, l’ambiance de l’établissement. Le voyage a également été l’occasion pour les élèves de travailler leurs compétences langagières, de découvrir une autre culture et plus généralement, il a constitué un facteur important de motivation.

Pour cette seconde année, l’enthousiasme ne se dément pas. Les contacts avec les correspondants n’ont jamais cessé pour de nombreux élèves, preuve s’il en est de la réussite de cette démarche. Côté enseignants, le travail (au sein de l’équipe française) et les échanges avec les collègues grecs sont particulièrement enrichissants, la collaboration constante et le soutien sans faille apportés par l’équipe de direction du collège a été précieuse également. Les mobilités d’adultes permettent d’échanger sur les systèmes scolaires des pays respectifs et de préparer en commun le travail des élèves.

Le projet en conclusion présente un bilan extrêmement positif ; on peut souligner également l’importance de l’engagement des enseignants.